Nouveau scandale alimentaire : Du riz OGM illégal en provenance de Chine découvert en Europe

Par Coordination ATF

Les Amis de la Terre demandent un moratoire sur les importations de riz en provenance de Chine suite à la découverte par des associations écologistes d’aliments en vente en Europe contaminés par un riz génétiquement modifié en provenance de Chine.

C’est la seconde crise concernant du riz OGM illégal qui frappe l’Europe en trois semaines. Le mois dernier, la commission européenne a introduit des mesures d’urgence pour éviter que du riz américain, contaminé illégalement avec une souche OGM différente, ne rentre dans notre alimentation [1].

Selon Christian Berdot spécialiste des OGM aux Amis de la Terre : « Il est choquant qu’une contamination avec du riz OGM illégal se soit produite une seconde fois en un mois. Les autorités européennes et françaises doivent réagir rapidement et interdire les importations de riz en provenance de Chine jusqu’à ce que les consommateurs aient la garantie que les aliments à base de riz ne sont pas contaminés. »

Des mesures doivent être prises pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent. Les consommateurs méritent mieux que des actions d’urgence dès qu’une nouvelle crise apparaît. Nous avons besoin d’une révision totale des tests sur les aliments pour empêcher les OGM illégaux et potentiellement dangereux d’entrer dans notre alimentation.

Les Amis de la Terre et Greenpeace ont testé des aliments en France, en Grande Bretagne et en Allemagne et ont trouvé des pâtes et vermicelles à base de riz contaminés par un OGM non autorisé. Les produits étaient vendus dans des magasins de spécialités asiatiques et étaient importés de chine [2]. Le riz illégal est une variété expérimentale d’OGM créée pour produire elle-même un insecticide. Il n’est autorisé dans aucun pays à la consommation humaine ni pour des cultures commerciales. Des études scientifiques ont montré des risques potentiels pour la santé, notamment en terme d’allergies alimentaires [3].

A la fois ce nouvel incident et la contamination par du riz Bayer OGM non autorisé aux Etats Unis proviennent d’essais en plein champ. Les Amis de la Terre demandent un moratoire général sur les essais en plein champ et un arrêt du développement commercial de riz OGM. 

“Cette dernière contamination est une preuve supplémentaire que les essais d’OGM en plein champ, malgré les mesures de sécurité prises, peuvent donner lieu à dissémination.” Ajoute Christian Berdot.

Aucun riz OGM n’est autorisé en Europe, que ce soit pour les importations ou la culture. Pourtant, Bayer a demandé à pouvoir importer du riz résistant aux herbicides en Europe. Depuis 1991, 35 demandes d’autorisation ont été déposées pour des essais de riz OGM en plein champ en Europe, principalement en Espagne et en Italie [4]..

Contacts presse

Christian Berdot, les Amis de la Terre France : 05 58 75 34 50

Helen Holder, les Amis de la Terre Europe : 00 32 4 74 857 638

Voir en ligne : Les Amis de la Terre-France


[2Ce dernier incident de contamination a mis un terme aux essais en plein champ en Chine. Une enquête menée par Greenpeace en 2005 a montré que les instituts de recherché et les semenciers en Chine ont vendu illégalement des semences de riz OGM non autorisé à des fermiers. Des tests complémentaires ont montré que la totalité de la chaîne alimentaire était contaminée. Le gouvernement chinois, en réaction à cette situation, aurait condamné les semenciers et détruit les plantations de riz OGM illégal.

[3Le riz OGM contient soit la protéine Cry1Ac, soit une fusion des protéines Cry1Ab/Cry1Ac. Une étude datant de 1999 financée en partie par l’agence américaine de protection de l’environnement a montré que la protéine Cry1Ac peut entraîner des réponses anti-corps avec des réactions allergiques chez les fermiers. Une série d’étude publiées en 1999 et 2000 par un chercheur cubain, Vasquez-Padron, sur la Cry1Ac a montré des réponses immunitaires qui indiquent un potentiel pour des réactions allergiques www.humboldt.org.ni/transgenicos/docs/what_experts_says_human_effects.pdf