Coteaux de la Citadelle

En 2011, des projets visant à réintroduire la vigne à Liège et de manière plus générale sur les coteaux mosans ont vu le jour. Un groupe de travail a été constitué au sein des Amis de la Terre pour se pencher sur cette question.


Une ASBL pour la sauvegarde des Coteaux !

, par Maxime Calay

Mesdames, Messieurs, Chers amis,
Il y a un an déjà, nous attirions votre attention sur le projet du groupe Vranken-Pommery, soutenu par la Ville de Liège, d’implanter des vignes sur les Coteaux de la Citadelle. Comme nous, vous avez été nombreux à manifester votre inquiétude face à ce projet (...)


Suivez l’évolution du projet dans la rubrique actualités des coteaux

Consultez notre Communiqué de presse du 26/09, et le compte-rendu de discussions concernant les projets vignobles, ainsi que le démarrage officiel du projet.

En 2011, des projets visant à réintroduire la vigne à Liège et de manière plus générale sur les coteaux mosans ont vu le jour. Un groupe de travail a été constitué au sein des Amis de la Terre pour se pencher sur cette question.

pas de groupe

pas de projet

Agenda

Articles dans cette section

  • L’accès aux terrains publics sera-t-il garanti ?

    par Maxime Calay

    Dans le projet Vranken, il serait prévu de maintenir l’accès au public du terrain Fabry, et de créer un accès aux terrains de l’évêché et des Filles de la Croix. Dans la pratique, on peut constater rapidement que des actes de vandalisme ou toute autre raison justifient la fermeture de ces espaces. On (...)
  • Les enfants juste à côté, on en fait quoi ?

    par Maxime Calay

    Les écoles de Saint-Barthélémy et Sainte-Croix, notamment, se trouvent en contrebas du terrain des Filles de la Croix. En fonction des vents et dans le cas de pulvérisation de produits toxiques sur les vignes, il est possible que les enfants et jeunes entrent en contact direct avec ces produits. (...)
  • On nous parle d’agriculture raisonnée durable...

    par Maxime Calay

    Le terme "agriculture raisonnée" ou "lutte intégrée" est un fourre-tout selon lequel l’utilisation des produits de synthèse (pesticides, fongicides, herbicides) est autorisée lorsque c’est nécessaire, mais pas de manière systématique. On l’associe, à tort, l’agriculture raisonnée à une agriculture « (...)
  • La biodiversité et les abeilles

    par Maxime Calay

    La culture de vignes doit inévitablement prendre la place d’autres plantes naturellement présentes depuis des années sur les coteaux. De manière générale, la vigne ne présente que peu d’intérêt pour les abeilles. Combiné au remplacement des plantes existantes(dont certaines sont mellifères) par une (...)
  • L’érosion des sols

    par Maxime Calay

    La culture de vignes de manière conventionnelle, qu’elle soit "raisonnée" ou non, nécessite l’emploi de pesticides et autres produits de synthèse. Ces produits appauvrissent le sol, freinent l’enracinement des pieds de vigne et provoquent l’érosion des sols. Dans le cas de terrains en forte pente, on (...)
  • Questions urbanistiques à Liège

    par Maxime Calay

    Vin de Liège Le terrain concerné par le projet de Vin de Liège, si on reprend leur projet initial (et comme ils le réaffirmeront ensuite), est celui des Filles de la Croix. Ce terrain est une zone verte au plan de secteur, et certaines parties sont classées par arrêté de la communauté française. (...)
  • Demande de clarifications à Vin de Liège

    par Maxime Calay

    Que le projet Vranken, tel qu’il a été présenté et conforté à ce jour, soit accepté malgré les nombreuses critiques, tant des riverains qu’au sein du conseil communal et parmi le personnel de la Ville de Liège, auxquelles aucune réponse circonstanciée n’a été apportée à ce jour, parait invraisemblable et (...)
  • 22/09 : Réunion des riverains

    par Maxime Calay

    Une « table ronde » était organisée ce jeudi 22/09 par le Comité de quartier de Saint-Léonard au sujet des vignobles liégeois. Brigitte Enst (conseillère communale) et Madeleine Mairlot (S.O.S. Memoire de Liège) ont exposé aux riverains leur connaissance de l’histoire, complété par Maxime Calay suite (...)
  • Point de vue détaillé d’un riverain

    par Maxime Calay

    Monsieur Offergeld, habitant montagne de Bueren, nous confie sa réaction datée du 08/09 envoyée aux riverains impliqués dans la problématique des coteaux et des projets vignobles soutenus par la Ville de Liège. Nous l’en remercions et espérons que d’autres réactions suivront. Bonjour à tous, (...)
  • 23/09 : Vranken ne veut pas contrarier

    par Maxime Calay

    Selon un article dans La Meuse ce vendredi 23 septembre, Paul-François Vranken déclarerait ne pas vouloir installer de vignes à Liège si les riverains ne sont pas d’accord. Cet article se voudrait rassurant pour les Liégeois, mais qu’en est-il des autres (...)