Entre accaparement des terres, hausse de prix et disparition des surfaces agricoles, la question de l’accès à la terre est toujours aussi cruciale pour une large part de l’humanité.

La non-violence comme valeur éthique plonge ses racines dans les textes fondateurs de l’hindouisme, les Védas et les Upanishads. Le mot sanskrit est ‘A-himsâ’ qui se traduit par : « la non participation à quoi que ce soit que l’on croit maléfique ». Si cette valeur éthique délégitime la violence sous toutes ses formes, elle promeut aussi une attitude inconditionnelle de respect de l’autre, y compris dans le conflit ainsi qu’une stratégie d’action politique pour combattre les injustices. La non-violence constitue une promesse pour soutenir mais surtout améliorer notre relation au monde par une vision profonde, en s’inspirant des grandes traditions qui ont marqué (Bouddha, Aristote, Jésus, Gandhi…) et continuent de marquer l’histoire de l’humanité.

pas de groupe

pas de projet

Articles dans cette section

  • Nouvelle étape vers l’adoption de la déclaration sur les droits des paysans

    D‘intenses négociations au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies ont débouché sur une meilleure compréhension des droits des populations rurales et sur la préparation d’une 5ème session par le Groupe de Travail Intergouvernemental des Nations Unies. S’est tenue à Genève, la 4ème session du (...)
  • SPG : Les systèmes participatifs de garantie

    Service d’accompagnement à la création d’un SPG Le SPG ou Système Participatif de Garantie n’est pas un nouveau label. C’est un merveilleux outil pour garantir ensemble, producteurs et consommateurs, la qualité de notre alimentation ! La transition agroécologique a bel et bien commencé, notamment (...)
  • Réécoutez les 24h des luttes paysannes à travers l’Europe

    A l’occasion des 20 ans de cette journée du 17 avril dernier, devenue « journée internationale des luttes paysannes », Les paysannes et paysans dans la lutte des classes ont pris l’antenne pendant 24 heures, du 16 avril 2016 à 15h, au 17 avril 2016 à 15h, pour relayer cette journée. Retrouvez (...)
  • Moratoire sur les terres agricoles : signez la pétition !

    Diffusion d’un message écrit par Vanessa Martin de la FUGEA. L’accès à la terre, thème de mobilisation pour le 17 avril… Et après ? Le 17 avril dernier avait lieu la commémoration des vingt ans de luttes paysannes. La FUGEA était présente à Bruxelles mais également à Saint-Gérard ! A la ferme (...)
  • La journée des luttes paysannes à Couvin !

    Suite au week-end "Résistances au Sud et action directe non-violente" et dans le cadre de la journée internationale des luttes paysannes, qui a eu lieu le 17 avril, l’ASBL Réfl’Actions a organisé une rencontre sur la brocante de Couvin (parking Aldi) dimanche de 9h à 14h30. Nous vous avons montré (...)
  • Soutien aux producteurs locaux face à l’AFSCA

    Le Mouvement d’Action Paysanne est solidaire des producteurs harcelés par l’AFSCA et prépare des alternatives avec ses partenaires. En attendant les prochaines actions, merci de diffuser autour de vous, de placarder les affiches dans vos fermes, sur les marchés, aux fenêtres des maisons, sur les (...)
  • Accès au foncier en Belgique et ailleurs...

    Face à l’inégalité des revenus agricoles, une nouvelle politique foncière est elle suffisante ? L’activité agricole dans le tourbillon de la compétitivité. En Europe, nous assistons à une élimination progressive de la paysannerie, la diminution du nombre de petites exploitations et la diminution du (...)
  • Pétition pour une agriculture responsable en Wallonie

    Les aides européennes (PAC) destinées aux agriculteurs qui développent un projet agricole respectueux de l’environnement viennent d’être renégociées. Il en résulte une baisse considérable de ces aides, qui n’est pas justifiée et qui risque de mettre à mal de nombreuses fermes bio. C’est pourquoi nous (...)
  • Avec ou sans l’AFSCA ?

    Avec ou sans l’AFSCA ? « Démanteler l’AFSCA et de la remplacer par des structures de contrôle locorégionales et conviviales, respectueuses des droits humains, des us et coutumes des citoyens, et sous contrôle des pouvoirs locaux ou locorégionaux ? »1 Mieux encore… Réorienter les priorités de l’Agence (...)