Qui sommes-nous ?


« Les Amis de la Terre-Belgique » est une association de citoyennes et citoyens qui agissent localement pour sensibiliser le public à un nouvel art de vivre. Nous soutenons un mode de vie qui respecte la terre et permette de vivre mieux.

Ces actions sont mises en place par des volontaires organisés en groupes locaux, en Wallonie et à Bruxelles. Ils agissent dans une vision d’éducation permanente : réfléchir ensemble aux enjeux de notre société, pour agir collectivement et faire évoluer la situation.

L’association fêtera ses 40 ans en 2016. Elle fait partie d’un très large réseau européen (FoEE) et international (FoEI) actif sur tous les continents.

Deux slogans peuvent résumer notre philosophie  : "Penser global, agir local" & "commencer par changer le monde, en se changeant soi-même"

Notre action est fondée sur le constat que la dégradation de notre environnement naturel et les inégalités sociales croissantes sont les conséquences du mode de développement de nos sociétés occidentales. Il est illusoire de penser régler ces maux sans rien modifier par ailleurs aux mécanismes économiques, politiques et culturels de notre société.

Le mode de vie dans les pays occidentaux et lié à des choix politiques et socio-économiques. Les gestes quotidiens ont donc leur importance lorsqu’ils sont vus dans leur globalité. Toute démarche individuelle ou collective peut donc influencer le cours des choses à un certain niveau. Les réponses aux crises environnementales et sociales ne viendront donc pas d’en haut. Elles sont déjà portées par des milliers de citoyens en Belgique, des millions à travers le monde, et n’attendent qu’à être entendues par le plus grand nombre et les responsables politiques.

Les Amis de la Terre ne sont rattachés à aucun mouvement politique, religieux, ethnique ou culturel et sont reconnus comme mouvement d’éducation permanente par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

pas de groupe

pas de projet

Articles dans cette section

  • Journée d’hommage à Renée-Christine Bequet

    Renée-Christine Bequet, militante des Amis de la Terre pendant plus de 25 ans et responsable du Groupe Local Ardenne, est décédée chez elle, à La Cornette (Bouillon), sur les hauteurs de la Semois qu’elle aimait tant, le mardi 17 juillet 2001, à l’âge de 67 ans. La maison familiale et le jardin de (...)
  • La voix des résistances : des radios libres au web décentralisé

    par Benoit Coumont

    Les Amis de la Terre ont été à l’avant-garde du mouvement des radios libres en Belgique. Fin des années 70, ce média illégal donne la parole à qui souhaite la prendre, revendique un journalisme non-professionnel et se fait l’expression des contestations sociales. Après la seconde guerre mondiale, les (...)
  • Charte

    par Astrid Naniot

    Ce document de référence définit notre vision, nos valeurs fondatrices, nos objectifs et nos thématiques d’action sur le terrain.
  • 3 minutes pour comprendre qui sont les Amis de la Terre (...)

    Capsules vidéos réalisées par Zin TV lors de la COP21 en décembre 2015 à Paris. Capitalisme, greenwashing, prise de conscience et émergence d’un mouvement citoyen... 3 minutes pour comprendre qui sont les Amis de la Terre ! La multiplication des alternatives locales face au système (...)
  • 40 années de lutte fêtées dignement !

    par Lysiane Dernelle

    Ce 12 mars, les Amis de la Terre Belgique fêtaient leurs 40 ans à Huy ! Nés en 1976 à la suite de la lutte antinucléaire, les Amis de la Terre ont été la première association écologiste de Belgique. Les Amis de la Terre fêtent leurs 40 ans ! from Les Amis de la Terre on Vimeo. Avec une superbe vue (...)
  • 1970s : un terreau contestataire

    par Daniel Pisvin, Jean-Philippe Body

    Les bases de l’écologie se construisent dans le courant des années soixante et au début des années septante autour de la croissance économique et de la société de consommation ; du combat antinucléaire et de la promotion des énergies renouvelables ; de la valorisation de la biodiversité et de la (...)
  • 1977-1978 : mobilisation contre le nucléaire

    par Roland Libois

    Dès 1969, un projet d’installation nucléaire se dessine près d’Andenne, mais il faudra attendre 1976 pour que les candidats aux élections s’y opposent. En mai 1977, le conseil communal décide d’une consultation populaire, fixée au 10 octobre 1977. Après un sondage de la population plutôt défavorable à (...)
  • 1977-1978 : du gauchisme à l’écologie

    par Gérald Vande Walle

    Dans les années 70, jeune étudiant en droit, je me sentais proche des « gauchistes contestataires » post-soixante-huitards, ainsi que des pacifistes et des tiers-mondistes. Sans réelle formation politique, je fréquentais indistinctement les « chrétiens de gauche », les communistes, les maoïstes, les (...)