Alimentation

Les aliments nous nourrissent, nous construisent. Leur qualité est un élément important pour notre santé. Nous soutenons une alimentation naturelle, de saison et produite localement. A un niveau global, nous soutenons l’agriculture paysanne et la distribution équitable des terres.

Découvrez les positions et propositions d’action des Amis de la Terre concernant l’alimentation !

« Ton aliment est ton médicament. »

Hippocrate

Nous voulons aller vers…

Nous encourageons les citoyen·nes à manger des aliments naturels, produits localement, selon le rythme des saisons pour retrouver le plaisir des goûts, des saveurs oubliées et soutenir une dynamique locale. Pour y arriver, nous soutenons la culture d’un potager ou l’approvisionnement via des circuits courts liés à une agriculture paysanne et à des artisans locaux dans le respect de soi, des autres et de la Terre.

Le respect de la terre et de ses habitants

  • Une agriculture en phase avec la nature

Au Nord, comme au Sud, il est urgent de développer et protéger une production alimentaire diversifiée, intégrée à l’environnement. Nous devons prendre soin de la Terre et collaborer avec elle. Les semences naturelles et les variétés anciennes, sont vitales pour la biodiversité et pour l’autonomie des paysan·nes.

  • Une production locale

Nous avons une formidable opportunité de créer de l’emploi en dynamisant la production locale de l’alimentation. La société a tout à gagner en visant l’autonomie alimentaire. Les potagers individuels et collectifs, en ville et à la campagne, ainsi que le redéploiement d’une agriculture paysanne sont nécessaires pour le respect de notre Terre. Nous pouvons soutenir les petites structures de transformations artisanales, tout comme la distribution en circuits courts.

Vivre mieux

  • Le plaisir du goût

A partir d’aliments frais et naturels, nous pouvons prendre le temps de cuisiner et jouer de notre créativité culinaire pour retrouver la saveur d’un plat fait maison. A la convivialité du repas s’ajoute un gain d’autonomie alimentaire. La diminution de la consommation de viande offre de nombreuses possibilités de découvrir d’autres saveurs (légumineuses, le cru, les plantes sauvages…).

  • La santé pour tou·tes

Manger des aliments naturels, frais et de saison, issus d’une agriculture qui respecte la Terre et les paysans, c’est mettre toutes les chances de son côté pour rester en bonne santé! Au delà du cercle familial, les institutions publiques ont un rôle capital à jouer afin d ‘assurer à chacun·e les possibilités de se nourrir sainement même si une telle politique s’oppose aux intérêts industriels. Il en va de la protection des citoyen·nes.

Nous refusons…

La Terre nourricière est malmenée par le système alimentaire actuel basé sur la sur-exploitation des ressources et l’utilisation de moyens technologiques de domination du vivant. Ce système agro-industriel met en péril notre santé, contribue à la destruction des écosystèmes et anéantit toute économie locale.

La destruction de la Terre et les inégalités sociales

  • La dépendance à un système agro-industriel mondial

L’agriculture industrielle mondialisée fixe les prix des denrées alimentaires sur des marchés mondiaux complètement déconnectés des réalités locales. Les prix du blé ou du sucre vont varier et toucher les économies locales au gré des spéculations des marchés mondiaux. Dans ce contexte, le·la citoyen·ne du Nord et du Sud n’a aucune prise sur le prix, la provenance et la disponibilité de son alimentation.

  • Une alimentation au détriment des peuples et de la biodiversité

L’accaparement des terres au Nord comme au Sud et la pollution des écosystèmes posent un problème majeur de disponibilité des ressources alimentaires et de leur partage équitable. Des terres au Sud sont ainsi mobilisées pour la production du fourrage des animaux des pays du Nord, au détriment des populations locales et de l’espace sauvages… La production de protéines animales est dix fois plus gourmandes en énergie et en eau que la production de protéines végétales.

  • Une alimentation uniformisée et contaminée

L’alimentation industrielle a recours à de nombreux produits de l’industrie chimique afin de maintenir les prix au plus bas tout en gardant un haut rendement de production. Cette dénaturalisation de l’alimentation affecte le goût qui ne varie plus selon les saisons, qui est édulcoré, standardisé. L’utilisation de ces produits et cocktails de produits est néfaste pour les êtres vivants.

  • Le brevetage du vivant et la manipulation génétique des organismes (OGM)

En aucun cas, le vivant ne peut être la propriété de quelques-uns. Le patrimoine génétique est le fruit d’une longue évolution naturelle et culturelle qui appartient à tou·tes, sans quoi nous perdrons notre indépendance alimentaire. Aussi, la culture des OGM en plein champs est dangereuse pour la biodiversité et la qualité des aliments. Il est impossible d’éviter la contamination des pollens et donc la diffusion, par les airs, de gênes manipulés et dont on connait peu le potentiel de mutations.

Avec les Amis de la Terre, vous pouvez agir localement…

  • Cultiver un potager individuel ou collectif par des méthodes naturelles (sans engrais chimique ni pesticide) pour reprendre contact avec les cycles, se soigner et soigner la terre.
  • S’informer sur les techniques naturelles de culture via des personnes ressources, des revues théoriques ou lors de conférences-débat. (Voir les ressources ci-dessous)
  • Identifier les enjeux éthiques, économiques, politiques et sociaux au travers de conférences, projections, rencontres de producteurs locaux…
  • Mettre la main à la pâte lors d’ateliers-découverte sur la cuisine naturelle, de saison et locale.
  • Participer à la gestion d’un verger conservatoire: plantation, taille, greffage, valorisation des anciennes variétés fruitières.
  • S’investir dans la gestion d’un rucher collectif et découvrir les facettes de l’apiculture, ainsi que le rôle d’un jardin mellifère.

Nous pouvons agir ensemble

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Proverbe africain
  •  Les groupes locaux des Amis de la Terre sensibilisent le public sur cette thématique, au travers de différentes actions : ciné-débats, ateliers pratiques, conférences…

Tout le monde peut trouver sa place au sein de ces groupes locaux. Vous pouvez y participer librement, y exprimer vos centres d’intérêts, réfléchir avec d’autres et surtout agir ensemble.

Ce mouvement écologiste existe depuis les années 1970 et est le plus grand au monde. En étant membre de l’association, vous pouvez également participer à des campagnes nationales, européennes ou internationales grâce à ce réseau. Ces campagnes permettent d’influencer les politiciens qui nous gouvernent.

Actualités de la thématique
Actions de la thématique
Animations de la thématique
Ressources de la thématique